Elizabethan Songs 

À la croisée de la Renaissance et du Baroque en Angleterre.

1h00 - concert.

 

EFFECTIF

4 instrumentistes et chanteurs.ses.

Flûtes à bec, dessus de viole de gambe, basse de viole de gambe, clavecin/épinette

Après avoir répudié sa première épouse, Catherine d’Aragon, Henry VIII rompt avec l’autorité papale pour devenir le représentant religieux de son pays. Clivages entre catholiques et protestants vont alors se succéder jusqu’au règne d’Élisabeth I qui instaura une relative stabilité politique profitant au développement des arts dans le royaume.

C’est donc au tournant de la Renaissance et du Baroque que se situe notre répertoire, à la charnière de deux univers, l’un dicté par la volonté divine, l’autre ouvrant sur une société moderne. L’esthétique musicale est empreinte de ses changements de perception, passant d’une écriture polyphonique à l’émergence d’une voix, d’un être questionnant l’ordonnance du monde.

À l’image d’un théâtre élisabéthain, où les langages se rencontrent et s’entrechoquent, nous puisons dans une musique traditionnelle l’essence d’une composition savante, des chansons aux airs baroques, où le profane et le sacré mêlent avec grâce leur expression.

PROGRAMME

 

Henry Purcell

Under this stone lies Gabriel John

Music for a while

With sick and famished eyes

 

Gottfried Finger

A Ground

Jan Pieterszoon Sweelinck

Pavana Lachrimae

 

John Bennet

Weep o mine eyes

Antony Holborn

Suite de danse

Pavane, Gaillarde, Allemande

Anonyme

Greensleeves

Innocentio Albarti

Pavane & Gaillarde

Tobias Hume

Souldier's march

Souldier's song

William Corkine

Goe heavy thoughts

John Dowland

Come again

Thomas Tallis

If Ye Love Me

Turlough O'Carolan

Luke Dillon & Mrs Power